Poster un message

En réponse à l'article :
Droit du travail et médecine

Refus ou absence du salarié à la visite médicale du travail

Que peut faire le médecin du travail ?
lundi 1er mai 2006 par Bertrand Hue
L’aptitude d’un salarié à son poste dépend de l’avis du médecin du travail, que faire si le salarié ne se présente pas à sa visite ?

En réponse au message :

> Refus ou absence du salarié à la visite médicale du travail

Le dimanche 21 janvier 2007

Le fait qu’un patient n’ait pas conscience d’un risque ne veut pas dire que ce risque n’existe pas. Cela peut, par contre, vouloir dire que le médecin n’a pas suffisamment bien informé le patient sur ce risque.

Il serait surprenant que la responsabilité d’un médecin du travail, auquel la loi assigne un rôle de prévention, ne soit pas mise en cause si, pour un patient manipulant des substances toxiques pour la peau, des lésions cancéreuses, dues à ce produit, sur les jambes d’un employé n’étaient pas dépistées pour les raisons que vous donnez. Ceci est un exemple, mais il en existe beaucoup d’autres.

Le médecin, comme cela est indiqué dans plusieurs réponses, n’a pas à imposer quoi que ce soit à la personne qu’il examine. Le dialogue, signe de respect mutuel, est indispensable. L’information donnée par le médecin est capitale. En cas de refus, il semble logique qu’afin de respecter son obligation de moyens dans le but de satisfaire à son obligation de prévention le médecin note ce refus dans le dossier et considère qu’il n’est pas en mesure de signer le certificat d’aptitude.

A la lecture de bon nombre de réponses, on pourrait penser que le simple fait que la Loi oblige l’employé à se soumettre à un examen médical est une "violence symbolique". Sachant que le médecin du travail est le seul praticien que voient beaucoup de gens pendant de très longues périodes au cours de leur existence, le rôle de ce professionnel de santé est capital.

Le médecin du travail est un médecin. Est-ce une atteinte à la dignité humaine de demander à un patient de se mettre en sous-vêtements devant un médecin, dans certains cas, en lui en ayant expliqué les raisons ? N’est-ce pas une atteinte à la dignité humaine des médecins que de ne pas leur faire confiance dans le sérieux de leur travail au point de remettre en question leurs conditions d’examen ?

Il existe des abus au sein de ce corps de métiers comme au sein de tous les autres. Ils doivent être réprimés. Ne condamnons pas tout le monde en raison de la défaillance de certains.

A une époque où l’on accuse les médecins de creuser le trou de la sécurité sociale, des généralistes préfèrent prescrire des examens complémentaires couteux à un patient plutôt que de lui demander de se dévêtir pour l’examiner. Gain de temps pour certains, peur d’être soupçonné d’atteinte à la dignité humaine pour beaucoup d’autres, il semble surtout que la tendance sociale soit à l’absence de contraintes et au confort absolu. Le médecin n’étant plus vu que comme le détenteur d’une signature permettant d’obtenir une aptitude ou un remboursement, des patients se demandent pourquoi on leur pose des questions et on les examine pour obtenir ce paraphe. L’interrogatoire et l’examen clinique restent pourtant en 2007 à la base d’une pratique médicale consciencieuse.



Warning: Illegal string offset 'nom' in /home/medecine/www/droit-medical/plugins/captcha2/balise/formulaire_forum.php on line 164

Warning: Illegal string offset 'email' in /home/medecine/www/droit-medical/plugins/captcha2/balise/formulaire_forum.php on line 165
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


captcha