| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

 
Choix du médecin traitant
Soyez votre propre médecin traitant !
Bonne ou mauvaise solution ?
jeudi 1er décembre 2005 -  Bertrand Hue


Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


 

Forum de l'article

  • Soyez votre propre médecin traitant !
    9 décembre 2008
    N’est ce pas la porte ouverte de nouveau abus ???
  • > Et les arrêts de travail ??
    26 avril 2007, par GJM
    Bonjour, Je travaille pour une grande administration et mon épouse est médecin du travail enregistrée comme étant mon référent . Qu’en est-il par rapport aux arrêts de travail ?? Auriez-vous une référence de texte par rapport à cette situation ? Je trouve aberrant de devoir éventuellement aller consulter quelqu’un d’autre et de fait d’engendrer des dépenses inutiles . Merci Cordialement GJM
    • > Et les arrêts de travail ??
      8 mars 2008, par Bertrand Hue
      À notre connaissance, rien n’interdit à un médecin référent (ce qui n’est pas la même chose que le médecin traitant) de soigner ses proches et de leur délivrer un arrêt maladie si leur état de santé le justifie.
  • > Soyez votre propre médecin traitant !
    24 avril 2006
    • > Soyez votre propre médecin traitant !
      29 avril 2006, par Bertrand Hue
    • > Soyez votre propre médecin traitant !
      16 janvier 2007, par richard casey
      Je souhaite savoir si un médecin généraliste peut légalement effectuer une visite médicale d’embauche et même les périodiques. En effet, la médecine du travail coûte chère, alors si l’entrepreneur peut payer la visite du généraliste (21 euros) à son salarié, ce serait une bonne chose pour les toutes petites entreprises. Merci de bien vouloir me répondre richard.casey@orange.fr
      • > Soyez votre propre médecin traitant !
        16 janvier 2007, par Bertrand Hue
        Vous trouverez la réponse et des précisions en lisant notre article sur l’absence de l’employé à la visite médicale du travail.
        • > Soyez votre propre médecin traitant !
          23 janvier 2007, par richard casey
          Je me demande quand même, si le plus apte à prononcer un avis sur les capacités de travail d’un employé administratif, reconnu handicapé à 80 %, touché par une forme sévère de Maladie Inflammatoire Chronique de l’intestin ( MC ou RCH) est le médecin du travail ou le Professeur de CHU (connu pour être le plus grand spécialiste en France de ces maladies). Il vaut mieux que l’employé présente à son employeur un certificat médical d’aptitude provenant du Professeur en médecine que du médecin du travail !. Si comme le précise le code du travail, la visite médicale par un médecin du travail est obligatoire dans des professions à risque, je ne vois pas ce qui empêche un salarié pour un emploi d’agent administratif chez un opticien, de faire justifier son aptitude par le Professeur en Médecine, sur son temps de travail. Cette solution est-elle possible ?
      • > Soyez votre propre médecin traitant !
        14 janvier 2008, par gilbert
        • > Soyez votre propre médecin traitant !
          14 janvier 2008, par Bertrand Hue
          Si un professeur en médecine est le mieux placé pour assurer le suivi et prendre en charge le traitement d’une pathologie, la loi ne considère pas qu’il soit le mieux placé pour apprécier les conditions de travail d’un salarié. Le médecin du travail peut être amené à se déplacer sur le lieu de travail d’un employé pour estimer les répercussions du problème de santé sur l’activité du patient et sur les éventuelles répercussions au sein de l’entreprise de ce souci de santé.
          Rien n’interdit au salarié de fournir un certificat du professeur en question quant à son état de santé. Il n’est pas question que le professeur écrive directement au médecin du travail (même avec l’accord du patient), mais il peut remettre un bilan de son état de santé au salarié. L’enseignant n’a pas à se prononcer sur une éventuelle aptitude à un poste donné.
          Libre au patient de remettre ce certificat au médecin du travail. C’est au salarié ensuite d’en assumer les conséquences qui ne lui seront pas toujours favorables.

Imprimer Imprimer cet article

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Les médecins sont-ils des dealers ?
Le droit de prescription est-il à vendre ?
Evolution de l’accès des ayants-droit au dossier médical
Le conseil national de l’ordre des médecins désavoué par le conseil d’État
L’ingérence du législateur dans le cours d’une procédure judiciaire
L’appréciation souveraine des juges du fond
Responsabilité civile 2006 : de nouvelles difficultés à prévoir ?
La Cour de cassation a-t-elle mis le feu aux poudres ?
Le dossier médical face à la gestion des risques juridiques et financiers
2007 : enfin la transparence de l’assurance responsabilité civile professionnelle médicale ?


THÈMES ABORDÉS

Assurance maladie
Devant les sections ordinales des assurances sociales
Législation et verres correcteurs (2/2)
Le dossier médical personnel
Médecine, Europe et amnistie
Sécurité sociale et représentativité syndicale des médecins
Le secret médical n’est plus...
Accident du travail, maladie professionnelle : qui décide ?
Contrôle médical privé des employeurs  
Dépassements d’honoraires : piqûre de rappel du Ministère de la santé  
Arrêt de travail et sorties libres  
Les français préfèrent être représentés par un médecin que par un politicien  
Dépenses liées aux dispositifs médicaux  
Lien de subordination médecin-clinique et Sécurité sociale  
Sorties autorisées des patients en arrêt de travail  
Détective privé et travail pendant un arrêt maladie  
Honoraires des médecins et idées reçues  
CCAM : les associations non répertoriées  

Droit
Offres d’emploi : droit de la santé
Conditions générales d’utilisation de nos forums relatifs aux annonces d’emploi ou de stage sur notre site
Le médecin soumis à la publicité
Le dépôt des biens et des valeurs à l’hôpital et en clinique
Sélection de liens en droit médical
Congrès, manifestations, colloques ou réunions concernant le droit de la santé
Demandes de stage : droit de la santé
Chercheurs en droit de la santé
Commissions régionales de conciliation et d’indemnisation : un succès
Un médecin libéral peut-il refuser de voir un patient ?
L’usage du titre de docteur en chirurgie dentaire  
Université européenne d’été de droit de la santé et de bioéthique  
Avenants de fin d’année  
Widget Mac - L’actualité en droit médical sur votre dashboard  
Management et carrières publiques hospitalières : un nouveau master à Cergy-Pontoise  
Conducteurs âgés : pourquoi pas de contrôle médical ?  
Toutes les jurisprudences en droit médical  
Euthanasie et assistance au décès en Suisse  
Rétention de sûreté et irresponsabilité pénale  
Pacs et procréation médicalement assistée avec tiers donneur anonyme  

Médecine
Particularités des dispositifs médicaux « sur mesure »
Le certificat d’aptitude à la vie scolaire n’a pas de fondement légal
Liens MMT
Rédaction
Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
Les sites syndiqués par Droit-medical.net
Refus ou absence du salarié à la visite médicale du travail
Le piège des bonnes pratiques médicales
Votre logiciel de prescription respecte t-il la Loi ?
La saga de l’assurance Responsabilité civile professionnelle
Société hispano-américaine de droit médical  
Siège de la convention médicale 2008  
Les critères médicaux d’admission en affection de longue durée remis en question  
Donner son sang : toute une histoire...  
Démographie et installation médicales  
Rapport sur l’assurance en responsabilité civile professionnelle médicale  
Médecin coordonnateur exerçant dans un établissement hébergeant des personnes agées dépendantes  
Le conseil de l’ordre des médecins n’est pas seul juge  
Groupe de travail national « amiante et fibres »  
Scolarité : une demande de certificat médical n’est justifiée que dans certains cas parfaitement définis  

Remplacement
A propos du médecin collaborateur libéral
Médecin collaborateur libéral : du pour et du contre...


SUR LE WEB


Madame Soraya Amrani-Mekki nous éclaire sur l'actualité de procédure civile et les modes amiables de résolution des différends.
2ème Forum parlementaire de la legaltech : « Les legaltechs sont une grande opportunité pour les professionnels ».
Maître Céline Moille, Avocat Associé au cabinet GIE Yellaw, témoigne de son utilisation du logiciel de gestion de cabinet Kleos.
Loi de modernisation de la justice : quel recours contre la décision prononçant le divorce par consentement mutuel ? Par Benoit Henry, Avocat.
Ces juristes qui font bouger les lignes !
Le Conseil de prud'hommes de Pointe-à-Pitre juge le barème Macron conforme aux conventions internationales ! Par Jennifer Zig, Avocat.
L'intelligence artificielle sauvera-t-elle la démocratie ? Par Sacha Gaillard, Juriste.
L'investissement locatif en SCPI pour diversifier son patrimoine.



Bertrand Hue
DESS de droit médical

Refus ou absence du salarié à la visite médicale du travail
Ce que change la définition du conjoint collaborateur
Traitez... vos déchets !
Le secret médical n’est plus...
Ecole et certificats médicaux
 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2019 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5