| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Transfusion et hépatite C

mardi 16 janvier 2007

"En vertu de l’article 102 de la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades, il appartient à la victime d’une contamination par le virus de l’hépatite C d’apporter les éléments qui permettent de présumer que cette contamination a pour origine une transfusion sanguine ; il revient ensuite au défendeur de prouver que cette transfusion n’est pas à l’origine de la contamination et, enfin, le doute profite au demandeur."

C’est ce que nous apprend le Bulletin d’information de la Cour de cassation, n°653 du 15 janvier 2006, en relatant une décision de la Cour d’appel de Limoges (chambre civile, 2e section) du 2 mars 2005 - R.G n° 00/1511.


VOIR EN LIGNE : Article n°132 du Bulletin

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Renouvellement de la prescription de lunettes par l’opticien
Confusion dans la composition du Conseil national de l’ordre des médecins
Traitez... vos déchets !
2007 : enfin la transparence de l’assurance responsabilité civile professionnelle médicale ?
Evolution de l’accès des ayants-droit au dossier médical
Des médecins libéraux réquisitionnés dans l’Essonne
Responsabilité pour faute d’un médecin psychiatre
L’appréciation souveraine des juges du fond
Votre logiciel de prescription respecte t-il la Loi ?
Grandes manœuvres par motifs implicites

THÈMES ABORDÉS

Jurisprudence
Naissance d’un enfant handicapé : l’avis du Conseil d’Etat
La Cour de cassation a-t-elle mis le feu aux poudres ?
Infection nosocomiale et responsabilité de plein droit du praticien libéral
Cologne, la circoncision et le Sida
Le conseil national de l’ordre des médecins désavoué par le conseil d’État
Le médecin face aux limites de l’obligation d’information
Les implications de l’affaire Perruche
Accident du travail, maladie professionnelle : qui décide ?
Des produits de santé défectueux...
A propos de la responsabilité civile professionnelle du médecin salarié
Cliniques, médecins et publicité  
Contamination par le virus de l’hépatite C au cours de transfusions sanguines  
Alcoolémie et réquisition  
Etat de santé et testament  
Foetus et état civil  
Retraite, accident du travail et maladie professionnelle  
Inaptitude au travail, salaire et contrat de prévoyance  
Jurisprudence et expert judiciaire  
Responsabilté pénale et anesthésie  
Pas de dérogation au secret médical  

Médecine
Particularités des dispositifs médicaux « sur mesure »
La violence en médecine
Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
Les sinistres médicaux déclarés semblent moins nombreux que prévu
La saga de l’assurance Responsabilité civile professionnelle
Médecin collaborateur libéral : du pour et du contre...
La prescription d’un antibiotique sans surveillance médicale est-elle une faute ?
Ecole et certificats médicaux
Rédaction
Médecine, Europe et amnistie
Résultats 2006 de l’Observatoire pour la sécurité des médecins  
2010 année généreuse  
Toutes les jurisprudences en droit médical  
Droit et téléradiologie  
Députés et sénateurs aiment le tabac, pas la santé  
Formation des internes spécialisés en médecine générale en droit de la santé  
Le dépistage obligatoire et gratuit de la surdité neonatale a été voté par l’Assemblée nationale  
Un label pour les sites santé  
Médecin, responsabilité contractuelle et soins conformes aux données acquises de la science  
Certificat médical d’absence scolaire  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Afssaps : arrêt de l’oxacilline orale et intramusculaire et de la cloxacilline intramusculaire
Le dépistage obligatoire et gratuit de la surdité neonatale a été voté par l’Assemblée nationale
L’affaire Tarpin met en difficulté l’institution ordinale
L’affaire Smet-Delajoux : défaut d’information ?
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction
HPST : le recul de Roselyne Bachelot
Les ordres désapprouvent les procédures de coopération entre professionnels de santé
Forfait hospitalier : 18 euros depuis le 1er janvier 2010
Certificats de complaisance : un médecin bordelais mis en examen
La chirurgie plastique face aux poursuites pénales

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5