| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Responsabilité contractuelle du médecin et circonstances exceptionnelles

dimanche 17 juin 2007

La Cour d’appel de Nîmes (1re ch., sect. A ; 16 janvier 2007) nous apprend qu’il "résulte des articles 1135 et 1147 du code civil que se forme entre le médecin et son patient un véritable contrat comportant, pour le praticien, l’engagement de donner des soins attentifs, consciencieux et, sous réserve faite de circonstances exceptionnelles, conformes aux données acquises de la science ; la violation même involontaire de cette obligation contractuelle est sanctionnée par une responsabilité de même nature, également contractuelle. Ainsi, en cas de manquement aux règles de sécurité, la mise en oeuvre de la responsabilité du médecin exige comme condition préalable la reconnaissance d’une faute commise par lui, la charge de cette preuve incombant au malade ou à ses ayants droit.
En l’espèce, compte tenu des circonstances exceptionnelles de l’intervention et de la faiblesse des moyens disponibles, la responsabilité résultant de la maladresse dans le geste médical est écartée dans le cas où le dommage était inévitable en raison d’une anomalie physique du patient. Les anomalies physiques du patient, ignorées du médecin, affectant le trajet du larynx et donc de la sonde comme ses réactions, rendaient inévitable l’erreur de trajet dans la mise en place d’une sonde nasogastrique en cabinet par un médecin généraliste qui n’était pas le médecin traitant du malade."

R.G. n° 04/03318.
M. Bouyssic, Pt. - Mme Jean et M. Berthet, Conseillers. 07-112.
Paru dans le bulletin de la Cour de la Cour de cassation n°662 du 1er juin 2007.


VOIR EN LIGNE : Résumé n°1222 dans le bulletin

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Diplômes de la communauté européenne
Chauffards de la responsabilité civile professionnelle médicale ?
Des médicaments utilisés en dehors des indications de l’autorisation de mise sur le marché
Les implications de l’affaire Perruche
Petit guide juridique du consommateur de chirurgie esthétique non réparatrice
Les primes de responsabilité civile professionnelle des médecins sont justifiées...
Le piège des bonnes pratiques médicales
Faut-il garder un œil sur ses dossiers ?
Les sinistres médicaux déclarés semblent moins nombreux que prévu
Le médecin face aux limites de l’obligation d’information

THÈMES ABORDÉS

Jurisprudence
Grandes manœuvres par motifs implicites
La prescription d’un antibiotique sans surveillance médicale est-elle une faute ?
Confusion dans la composition du Conseil national de l’ordre des médecins
Les infections nosocomiales (2/2)
Accident du travail, maladie professionnelle : qui décide ?
Les publications médicales dans les prétoires
L’appréciation souveraine des juges du fond
Des produits de santé défectueux...
Infection nosocomiale et responsabilité de plein droit du praticien libéral
La Cour de cassation a-t-elle mis le feu aux poudres ?
Vente des parts d’une SCP  
Sang contaminé et réparation du dommage  
Surveiller les forums médicaux... et les autres  
Médecin esthéticien, plaquette publicitaire d’un produit et obligation d’information  
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction  
Chirurgien-dentiste et indemnité de non-concurrence  
Enchainer le patient  
Différence entre produit de laboratoire et médicament pour l’Europe  
Arrêt de travail et sorties libres  
Plus large prise en charge des soins dans l’Union européenne  

Médecine
Législation et verres correcteurs (2/2)
Particularités des dispositifs médicaux « sur mesure »
Le médecin soumis à la publicité
Médecine & droit n°85
Le certificat d’aptitude à la vie scolaire n’a pas de fondement légal
Implications juridiques d’un défaut de diagnostic de corps étranger intra-oculaire
Afficher les tarifs : une obligation commune à tous les professionnels de santé
La violence en médecine
Les sites syndiqués par Droit-medical.net
Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
Démographie et installation médicales  
Le droit médical appliqué à l‘ophtalmologie médicale et chirurgicale  
Hériter d’un patient  
Résultats 2006 de l’Observatoire pour la sécurité des médecins  
Levée de l’anonymat dans les centres de dépistage : les garanties de la CNIL  
Un label pour les sites santé  
Toutes les jurisprudences en droit médical  
CMU et charte de bonne conduite  
Donner son sang : toute une histoire...  
Garde d’un médecin et réquisition  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Combien de temps faut-il conserver les documents santé ?
Restriction des bons de transport
Levée de l’anonymat dans les centres de dépistage : les garanties de la CNIL
Belgique : une meilleure protection des données médicales confiées à l’assureur
Scolarité : une demande de certificat médical n’est justifiée que dans certains cas parfaitement définis
Code de déontologie des masseurs-kinésithérapeutes : une vraie nouveauté ?
Cadre juridique du métier de pharmacien
Collaborateur salarié : les contrats proposés par l’Ordre des médecins
Loi de financement de la sécurité sociale pour 2009
La certification des logiciels d’aide à la prescription officialisée

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5