| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
L’hormone de croissance devant la justice

mercredi 29 août 2007

C’est en correctionnelle, après quinze ans de procédures, que l’épilogue de l’affaire de l’hormone de croissance contaminée sera écrit à Paris, du 6 février au 31 mai 2008.

Malgré une mise en garde sur un risque de transmission de la maladie de Creutzfeld-Jakob, dés 1980, du professeur Luc Montagnier au laboratoire de l’Institut Pasteur, où était fabriquée l’hormone de croissance, sa production et sa diffusion se sont poursuivies jusqu’en mai 1985. Entre 1983 et 1985, on estime que 2000 personnes ont été traités. Il y a malheureusement 110 décès à ce jour dont l’origine serait ce traitement.

Sept personnes sont renvoyées devant le tribunal.

Ce procès aura-t-il la même répercussion sur le droit médical que celui de l’affaire du sang contaminé ? On peut en douter, car la loi a beaucoup évolué depuis, vers plus de sécurité et de transparence.


VOIR EN LIGNE :

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Particularités des dispositifs médicaux « sur mesure »
Afficher les tarifs : une obligation commune à tous les professionnels de santé
Ecole et certificats médicaux
Devant les sections ordinales des assurances sociales
Conservation des dossiers de consultations privées à l’hôpital public
Implications juridiques d’un défaut de diagnostic de corps étranger intra-oculaire
Des médicaments utilisés en dehors des indications de l’autorisation de mise sur le marché
Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
La chirurgie esthétique : une chirurgie pour tous ?
Les implications de l’affaire Perruche

THÈMES ABORDÉS

Justice
Une question d’appréciation
Le secret médical à l’aune de la Convention européenne des droits de l’homme
Rédaction
Confusion dans la composition du Conseil national de l’ordre des médecins
La F3A recrute
Les publications médicales dans les prétoires
Justice pénale et santé  
Suicide des médecins  
Médecin expert : une expérience à part  
Patron de l’Administration d’Etat chinoise de l’alimentation et du médicament : un métier à risque  
L’hormone de croissance devant la justice  
Certificats de complaisance : un médecin bordelais mis en examen  
Facturations d’actes frauduleuses : un médecin de l’Ain mis en examen  
Refus d’euthanasie active  

Médecine
Le piège des bonnes pratiques médicales
Les sites syndiqués par Droit-medical.net
Médecine, Europe et amnistie
Législation et verres correcteurs (2/2)
La violence en médecine
Le certificat d’aptitude à la vie scolaire n’a pas de fondement légal
La prescription d’un antibiotique sans surveillance médicale est-elle une faute ?
Chauffards de la responsabilité civile professionnelle médicale ?
Les sinistres médicaux déclarés semblent moins nombreux que prévu
Liens MMT
Du mésusage du terme « certain » dans une expertise  
Nouveau guide-barème pour l’évaluation des déficiences et incapacités des personnes handicapées  
Accident du travail et VIH  
Les droits des conjoints collaborateurs  
Victimes de l’amiante et cessation anticipée d’activitée  
Ethique, religion, droit et procréation. Paris. Mardi 8 mars 2005  
Scolarité : une demande de certificat médical n’est justifiée que dans certains cas parfaitement définis  
Le droit médical appliqué à l‘ophtalmologie médicale et chirurgicale  
Vaccin contre l’hépatite B et obligation de sécurité  
Certificat médical d’absence scolaire  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Combien de temps faut-il conserver les documents santé ?
Restriction des bons de transport
Levée de l’anonymat dans les centres de dépistage : les garanties de la CNIL
Belgique : une meilleure protection des données médicales confiées à l’assureur
Scolarité : une demande de certificat médical n’est justifiée que dans certains cas parfaitement définis
Code de déontologie des masseurs-kinésithérapeutes : une vraie nouveauté ?
Cadre juridique du métier de pharmacien
Collaborateur salarié : les contrats proposés par l’Ordre des médecins
Loi de financement de la sécurité sociale pour 2009
La certification des logiciels d’aide à la prescription officialisée

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5