| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Courrier électronique et médicament

samedi 13 octobre 2007

Le relevé des avis de la Commission chargée du contrôle de la publicité et de la diffusion de recommandations sur le bon usage des médicaments du 24 avril 2007 nous apprend qu’au moins un laboratoire souhaite officiellement recourir au courrier électronique pour vanter les mérites de l’un de ses produits.

Les internautes sont habitués au spam (courrier indésirable) concernant la vente des médicaments. Nous sommes loin, dans ce cas, de ces pratiques désagréables et il est intéressant de voir qu’un laboratoire va oser noyer son produit au milieu des publicités illicites, même si les conditions d’envoi sont bien spécifiques : "Cet "e-mailing" sera envoyé à des personnes qui, en s’inscrivant sur des sites internet divers, ont accepté de recevoir des informations publicitaires de marketing direct, par cession de leur adresse e-mail à des tiers.
Il est rappelé à la commission que les "e-mailing" de coaching pour des personnes s’inscrivant par exemple à un programme de soutien pour arrêter de fumer sont autorisés.
Dans ce nouveau cas d’espèce, il ne s’agit pas d’une démarche active de l’internaute pour recevoir une publicité pour un médicament et l’internaute recevra cette publicité en même temps que d’autres publicités pour des produits autres que des médicaments."

"La commission considère que ce support tend à banaliser le médicament. En effet, la personne recevra ce mail au milieu d’autres mails publicitaires en faveur de produits autres que des médicaments, ce qui tend à assimiler le médicament à d’autres produits de consommation courante. En outre, contrairement aux publicités TV que le patient choisit de regarder ou ne pas regarder, l’e-mail est un support publicitaire personnalisé qui arrive directement dans la boîte mail d’une personne et l’incite à l’ouvrir."


VOIR EN LIGNE : L’avis de la commission

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Le conseil national de l’ordre des médecins désavoué par le conseil d’État
La prescription d’un antibiotique sans surveillance médicale est-elle une faute ?
Le secret médical n’est plus...
Un médecin libéral peut-il refuser de voir un patient ?
L’ingérence du législateur dans le cours d’une procédure judiciaire
Le dossier médical face à la gestion des risques juridiques et financiers
Du serment d’Hippocrate au serment médical
Confusion dans la composition du Conseil national de l’ordre des médecins
La résiliation unilatérale d’un contrat d’exercice libéral
A propos du médecin collaborateur libéral

THÈMES ABORDÉS

Médicament
Des médicaments utilisés en dehors des indications de l’autorisation de mise sur le marché
Les médecins sont-ils des dealers ?
Des médicaments à usage pédiatrique...
Le président Sarkozy et les pharmaciens  
Mise en vente libre de certains médicaments  
CNIL et pharmacovigilance  
Stratégie mondiale pour la santé publique, l’innovation et la propriété intellectuelle  
Pharmacien et boîte "de secours" d’un traitement chronique  
Adaptation au droit communautaire dans le domaine du médicament  
Différence entre produit de laboratoire et médicament pour l’Europe  
Consultation publique sur le conditionnement unitaire des spécialités pharmaceutiques  
Belgique : médicaments et propriété intellectuelle  
Médicament : autorisation d’utilisation temporaire  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Afssaps : arrêt de l’oxacilline orale et intramusculaire et de la cloxacilline intramusculaire
Le dépistage obligatoire et gratuit de la surdité neonatale a été voté par l’Assemblée nationale
L’affaire Tarpin met en difficulté l’institution ordinale
L’affaire Smet-Delajoux : défaut d’information ?
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction
HPST : le recul de Roselyne Bachelot
Les ordres désapprouvent les procédures de coopération entre professionnels de santé
Forfait hospitalier : 18 euros depuis le 1er janvier 2010
Certificats de complaisance : un médecin bordelais mis en examen
La chirurgie plastique face aux poursuites pénales

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5