| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
L’Afssaps et les substances illicites

jeudi 22 novembre 2007

De nombreux outils ont été mis en place en France pour surveiller l’usage des substances illicites ou des produits pouvant être détournés de leur usage commun.

NOTS (Notification spontanée) est un système de recueil des notifications spontanées de pharmacodépendance ou d’abus ayant été transmises à l’Afssaps [NDR. Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé]. L’évaluation de ces données représente un système d’alerte efficace.

OSIAP (Ordonnances Suspectes, Indicateur d’Abus Possible) est un système de recueil permettant d’identifier les médicaments détournés à partir d’ordonnances falsifiées présentées en pharmacie d’officine et de déterminer le palmarès des médicaments les plus détournés aux niveaux régional et national par rapport aux chiffres de vente. Ce système est alimenté par les réseaux sentinelles de pharmaciens d’officine, animés localement par les CEIP [NDR. centres d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance] et leurs centres correspondants.

OPPIDUM (Observation des produits psychotropes illicites ou détournés de leur utilisation médicamenteuse) est un programme anonyme et annuel recueillant des informations concernant l’usage de substances psychoactives auprès de sujets hospitalisés dans des structures de soins ou en ambulatoire. Sont inclus tous les sujets qui présentent une pharmacodépendance à une ou plusieurs substances ou qui sont sous traitement de substitution. Ce programme permet de surveiller l’évolution de la consommation de psychotropes et d’alerter les autorités sanitaires sur l’utilisation de nouveaux produits ou nouvelles voies d’administration ainsi que sur les associations potentiellement dangereuses.

SINTES (Système d’identification national des toxiques et substances) est un des composants du dispositif TREND (dispositif français d’observation en continu des tendances récentes et nouvelles drogues mis en place par l’OFDT). SINTES vise à apporter une meilleure connaissance du contenu toxicologique des drogues illicites à travers un volet observation (synthèse des données d’analyses toxicologiques des produits saisis, et mise en oeuvre de recueils spécifiques auprès d’usagers) et un volet veille (avec notamment l’analyse toxicologique de produits nouveaux ou à l’origine d’effets inattendus).


VOIR EN LIGNE : L’information sur le site de l’Afssaps

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Le médecin face aux limites de l’obligation d’information
Les sinistres médicaux déclarés semblent moins nombreux que prévu
Le dépôt des biens et des valeurs à l’hôpital et en clinique
Des médicaments utilisés en dehors des indications de l’autorisation de mise sur le marché
Diplômes de la communauté européenne
Le forfait d’adaptation des lentilles de contact
Bon de transport : mode d’emploi
Devant les sections ordinales des assurances sociales
Le dossier médical de Google
Les fondements de la responsabilité médicale

THÈMES ABORDÉS

Médicament
Les médecins sont-ils des dealers ?
Des médicaments à usage pédiatrique...
L’Afssaps et les substances illicites  
Le président Sarkozy et les pharmaciens  
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’Afssaps  
Courrier électronique et médicament  
Communication sur Internet des entreprises pharmaceutiques  
Belgique : médicaments et propriété intellectuelle  
Différence entre produit de laboratoire et médicament pour l’Europe  
Jurisprudence et règlement européen définissant le médicament  
Expert en recherches biomédicales portant sur le médicament à usage humain  
Consultation publique sur le conditionnement unitaire des spécialités pharmaceutiques  

Pharmacie
Les huiles essentielles vendues en pharmacie  
Isomeride et défectuosité  
Trouver la pharmacie de garde  
Cadre juridique du métier de pharmacien  
Refus d’un employé d’être exposé à une substance cancérigène  
Refus de traduire un pharmacien en chambre disciplinaire  
Exercice illégal de la pharmacie : quatre gérants d’herboristerie chinoise condamnés  

Vigilance
Traçabilité des lentilles de contact et de leurs solutions d’entretien
Soumission chimique  
Evolution de la traçabilité des dispositifs médicaux  
Bio... vigilance  
Cancer du col de l’utérus, vaccin et décès non imputables  
Pharmaciens et ordonnances sécurisées  
Commission de cosmétologie et règlement intérieur  
Drames  
CNIL et pharmacovigilance  
Effets indésirables des produits cosmétiques  
Le bilan de 10 ans de matériovigilance  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Combien de temps faut-il conserver les documents santé ?
Restriction des bons de transport
Levée de l’anonymat dans les centres de dépistage : les garanties de la CNIL
Belgique : une meilleure protection des données médicales confiées à l’assureur
Scolarité : une demande de certificat médical n’est justifiée que dans certains cas parfaitement définis
Code de déontologie des masseurs-kinésithérapeutes : une vraie nouveauté ?
Cadre juridique du métier de pharmacien
Collaborateur salarié : les contrats proposés par l’Ordre des médecins
Loi de financement de la sécurité sociale pour 2009
La certification des logiciels d’aide à la prescription officialisée

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2019 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5