| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Enchainer le patient

mercredi 14 novembre 2007

Le Conseil d’Etat statuant au contentieux dans sa lecture du 15 octobre 2007 précise que le port des menottes et autres entraves ne se limite pas au seul transport des détenus lors des consultations médicales extérieures à l’établissement pénitentiaire, mais peut, si nécessaire, être étendu à la consultation et aux soins médicaux eux-mêmes.

Rien d’étonnant à ce que l’on trouve des lits à barreaux dans les établissements de santé.


VOIR EN LIGNE : La décision du Conseil d’Etat sur Legifrance

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
Une question d’appréciation
Le médecin face aux maltraitances sur mineurs
Particularités des dispositifs médicaux « sur mesure »
Législation et verres correcteurs (1/2)
Bon de transport : mode d’emploi
Implications juridiques d’un défaut de diagnostic de corps étranger intra-oculaire
Le dépôt des biens et des valeurs à l’hôpital et en clinique
Les infections nosocomiales (1/2)
Des médicaments utilisés en dehors des indications de l’autorisation de mise sur le marché

THÈMES ABORDÉS

Etablissement de soins
Etablissement de soins sans hébergement  
Lève-personne : recommandations Afssaps sophistiquées  
Management et carrières publiques hospitalières : un nouveau master à Cergy-Pontoise  
Quand un cabinet devient établissement de soins  
Le code du travail en consultation gratuite  
Projet de loi sur l’accès aux soins  
2010 année généreuse  
Enchainer le patient  
Echantillons post-mortem : vers la transparence ?  
Forfait hospitalier : 18 euros depuis le 1er janvier 2010  

Jurisprudence
Etat du droit et optométrie en 2006
La Cour de cassation a-t-elle mis le feu aux poudres ?
Confusion dans la composition du Conseil national de l’ordre des médecins
Grandes manœuvres par motifs implicites
Des produits de santé défectueux...
Le conseil national de l’ordre des médecins désavoué par le conseil d’État
Les infections nosocomiales (2/2)
Naissance d’un enfant handicapé : l’avis du Conseil d’Etat
Infection nosocomiale et responsabilité de plein droit du praticien libéral
Les publications médicales dans les prétoires
Détective privé et travail pendant un arrêt maladie  
Différence entre produit de laboratoire et médicament pour l’Europe  
Accident du travail et reclassement  
Responsabilité civile du préposé  
Accident du travail et VIH  
La médecine n’est pas le monopole des médecins  
Responsabilité contractuelle du médecin et circonstances exceptionnelles  
Responsabilité du fait d’un produit défectueux  
L’ordre règne à Lille  
Foetus et état civil  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Combien de temps faut-il conserver les documents santé ?
Restriction des bons de transport
Levée de l’anonymat dans les centres de dépistage : les garanties de la CNIL
Belgique : une meilleure protection des données médicales confiées à l’assureur
Scolarité : une demande de certificat médical n’est justifiée que dans certains cas parfaitement définis
Code de déontologie des masseurs-kinésithérapeutes : une vraie nouveauté ?
Cadre juridique du métier de pharmacien
Collaborateur salarié : les contrats proposés par l’Ordre des médecins
Loi de financement de la sécurité sociale pour 2009
La certification des logiciels d’aide à la prescription officialisée

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5