| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Une faute du patient peut exonérer le médecin

samedi 2 février 2008

La 1re chambre civile de la Cour de cassation a rappelé, le 17 janvier 2008, dans une décision (cassation) que "seule une faute du patient peut exonérer, totalement ou partiellement, le praticien de sa responsabilité".

© DuxXCet arrêt concerne un chirurgien dentiste martiniquais qui a vu sa responsabilité partagée avec celle du patient à qui il n’avait pas réussi à extraire une dent. Ce dernier, inquiété par des sifflements et des saignements de nez avait décidé de rentrer en métropole pour se faire soigner. Une perforation du sinus avait alors été diagnostiqué.

Si la responsabilité du chirurgien-dentiste a été retenue, celle du patient l’a été aussi car "les conditions de transfert entre la Martinique et Paris, la climatisation à bord et les variations d’altitude" avaient eu un rôle causal dans l’apparition de la sinusite observée et que le patient avait pris un risque en décidant de partir se faire soigner en métropole. Même si la communication bucco-sinusale avait été le fait du chirurgien-dentiste au cours de la tentative d’extraction, le retour en métropole décidé par le patient avait aggravé l’infection du sinus maxillaire droit déclenchée par la tentative d’extraction.


VOIR EN LIGNE : N° pourvoi 06-20107 sur Legifrance

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Le secret médical à l’aune de la Convention européenne des droits de l’homme
La prescription d’un antibiotique sans surveillance médicale est-elle une faute ?
Unions : des dispositions législatives insuffisantes
Responsabilité pour faute d’un médecin psychiatre
La Sham publie la sinistralité 2005 de ses assurés
2007 : enfin la transparence de l’assurance responsabilité civile professionnelle médicale ?
Le contrat première embauche : la folie
Les médecins généralistes victimes du virus H1N1
A propos du médecin collaborateur libéral
Responsabilité civile 2006 : de nouvelles difficultés à prévoir ?

THÈMES ABORDÉS

Jurisprudence
Infection nosocomiale et responsabilité de plein droit du praticien libéral
Des lendemains qui déchantent pour les médecins hospitaliers
La Cour de cassation a-t-elle mis le feu aux poudres ?
Implications juridiques d’un défaut de diagnostic de corps étranger intra-oculaire
Des produits de santé défectueux...
Grandes manœuvres par motifs implicites
Naissance d’un enfant handicapé : l’avis du Conseil d’Etat
Le médecin face aux limites de l’obligation d’information
Les infections nosocomiales (1/2)
Cologne, la circoncision et le Sida
Appel du médecin par la sage-femme  
Foetus et état civil  
Inaptitude du salarié et reclassement  
Responsabilité du fait d’une infection nosocomiale  
Médecin, clinique et clause de redevance d’honoraires  
Responsabilté pénale et anesthésie  
Alcool, conduite et examen médical  
Isomeride et défectuosité  
Exercice illégal de la pharmacie : quatre gérants d’herboristerie chinoise condamnés  
Comportement conforme aux règles de l’Art et décès du patient  

Odontologie
Chirurgien-dentiste, responsabilité de l’Etat et méconnaissance des engagements internationaux  
Une faute du patient peut exonérer le médecin  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Afssaps : arrêt de l’oxacilline orale et intramusculaire et de la cloxacilline intramusculaire
Le dépistage obligatoire et gratuit de la surdité neonatale a été voté par l’Assemblée nationale
L’affaire Tarpin met en difficulté l’institution ordinale
L’affaire Smet-Delajoux : défaut d’information ?
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction
HPST : le recul de Roselyne Bachelot
Les ordres désapprouvent les procédures de coopération entre professionnels de santé
Forfait hospitalier : 18 euros depuis le 1er janvier 2010
Certificats de complaisance : un médecin bordelais mis en examen
La chirurgie plastique face aux poursuites pénales

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5