| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Respect du rayon de non-réinstallation

mercredi 27 février 2008

rayon.pngEn cas de non-respect d’un clause stipulant un rayon de non-réinstallation d’un médecin qui vient de quitter un cabinet avec lequel il avait un tel contrat, la première chambre civile de la Cour de cassation, le 31 mai 2007, a décidé qu’il n’était pas nécessaire qu’un préjudice soit prouvé par le cabinet pour que le médecin n’ayant pas respecté les termes du contrat soit condamné à des dommages-intérêts.

"Attendu que, si l’obligation est de ne pas faire, celui qui y contrevient doit des dommages-intérêts par le seul fait de la contravention ;

Attendu que MM. X... et Y..., médecins, qui avaient constitué une société civile immobilière pour acquérir et gérer un immeuble sis à Escaudoeuvres, ainsi qu’une société civile de moyens, avaient conclu en outre un contrat d’exercice en commun dans les locaux sociaux ; que ce dernier acte stipulait, en cas de retrait de l’un des associés, sa non-réinstallation dans un rayon de vingt kilomètres pendant trois ans ; que, suite à une situation de mésentente, M. Y..., cessant toute collaboration avec M. X..., a ouvert un cabinet personnel situé à 400 mètres de l’ancien ; que, pour débouter M. X... de sa demande en dommages-intérêts au titre du préjudice subi, la cour d’appel a relevé que, si la violation de la clause de non-concurrence avait constitué une faute susceptible d’engager la responsabilité contractuelle de M. Y..., aucun préjudice consécutif n’était établi, et que la simple contravention à la clause ne saurait le constituer ;

Qu’en statuant ainsi, la cour d’appel a violé le texte susvisé".


VOIR EN LIGNE : N° de pourvoi 05-19978

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Confusion dans la composition du Conseil national de l’ordre des médecins
Infection nosocomiale et responsabilité de plein droit du praticien libéral
La prescription d’un antibiotique sans surveillance médicale est-elle une faute ?
Grandes manœuvres par motifs implicites
Responsabilité civile 2006 : de nouvelles difficultés à prévoir ?
Des produits de santé défectueux...
La Sham publie la sinistralité 2005 de ses assurés
Responsabilité pour faute d’un médecin psychiatre
Assurance responsabilité civile professionnelle médicale : l’initiative privée mise à mal
Etat du droit et optométrie en 2006

THÈMES ABORDÉS

Contrat
La résiliation unilatérale d’un contrat d’exercice libéral
2010 année généreuse  
Le code du travail en consultation gratuite  
Respect du rayon de non-réinstallation  
Collaborateur salarié : les contrats proposés par l’Ordre des médecins  
HPST : le recul de Roselyne Bachelot  
Médecin collaborateur salarié : un retard justifié  
Médecin, responsabilité contractuelle et soins conformes aux données acquises de la science  
Protection des logiciels & des contenus médias  
Abus de droit et rupture unilatérale d’un contrat  

Jurisprudence
Le médecin face aux limites de l’obligation d’information
Les publications médicales dans les prétoires
Les infections nosocomiales (2/2)
Naissance d’un enfant handicapé : l’avis du Conseil d’Etat
Les fondements de la responsabilité médicale
Le conseil national de l’ordre des médecins désavoué par le conseil d’État
L’appréciation souveraine des juges du fond
Accident du travail, maladie professionnelle : qui décide ?
A propos de la responsabilité civile professionnelle du médecin salarié
Des lendemains qui déchantent pour les médecins hospitaliers
Retraite, accident du travail et maladie professionnelle  
Isomeride et défectuosité  
Entre médecine et torture  
Visite de reprise du travail obligatoire  
Jurisprudence et protection de la victime d’un accident du travail  
Secret médical opposable au médecin-expert  
Publicité faite par une clinique et déontologie  
Travail, santé et discrimination  
Visite de reprise, employeur et médecin du travail  
L’usage du titre de docteur en chirurgie dentaire  

Médecine
Implications juridiques d’un défaut de diagnostic de corps étranger intra-oculaire
Les sinistres médicaux déclarés semblent moins nombreux que prévu
Liens MMT
Le travail aidé : complémentarité ophtalmologie - orthoptie
Médecin collaborateur libéral : du pour et du contre...
Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
Refus ou absence du salarié à la visite médicale du travail
Médecine, Europe et amnistie
Médecine & droit n°86
Diplômes de la communauté européenne
Accident du travail et VIH  
Manuel d’éthique médicale de l’Association médicale mondiale  
Un label pour les sites santé  
Victimes de l’amiante et cessation anticipée d’activitée  
Le BCG n’est plus obligatoire  
Responsabilité du médecin généraliste après avis d’un spécialiste  
Implications juridiques du Human Genom Project  
Le conseil de l’ordre des médecins n’est pas seul juge  
Les critères médicaux d’admission en affection de longue durée remis en question  
Députés et sénateurs aiment le tabac, pas la santé  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Afssaps : arrêt de l’oxacilline orale et intramusculaire et de la cloxacilline intramusculaire
Le dépistage obligatoire et gratuit de la surdité neonatale a été voté par l’Assemblée nationale
L’affaire Tarpin met en difficulté l’institution ordinale
L’affaire Smet-Delajoux : défaut d’information ?
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction
HPST : le recul de Roselyne Bachelot
Les ordres désapprouvent les procédures de coopération entre professionnels de santé
Forfait hospitalier : 18 euros depuis le 1er janvier 2010
Certificats de complaisance : un médecin bordelais mis en examen
La chirurgie plastique face aux poursuites pénales

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5