| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Les médecins notés par les patients

mardi 4 mars 2008

Avant que cette information ne soit reprise par Le Figaro, le site de forums médicaux atoute.org se faisait déjà l’écho de l’ouverture, prévue le 15 mars 2008, du site Note2bib sur lequel les patients devraient pouvoir noter les praticiens. Les autres professionnels de santé (kinésithérapeutes, infirmiers, etc.) pourraient aussi y être évalués, sur le modèle du site Note2be, permettant aux élèves de noter leurs professeurs.

La justice a contraint, le 3 mars 2008, le site Note2be à retirer les noms des professeurs. Dans son ordonnance, le tribunal des référés relève que ce site "exploite des données nominatives dans des conditions caractérisant un trouble manifestement illicite et porte atteinte au respect de la vie privée" et ordonne le retrait du site de "toute mention à caractère nominatif", sous astreinte de 10.000 euros par infraction constatée. Il a été fait appel de cette décision.

© Kounadeas IoannhsIl va être intéressant de voir quelle sera l’attitude de la Commission nationale de l’informatique et des libertés concernant le traitement des données nominatives des médecins, sans consentement de la part de ces derniers ? Les réactions du Conseil national de l’ordre des médecins et de leurs syndicats seront-elles aussi violentes que celles des syndicats d’enseignants ? Contre qui, les médecins qui s’estimeront diffamés, pourront-ils se retourner ? Le refus d’un arrêt de travail par le médecin suffira-t-il à lui faire avoir une mauvaise note ?

Il est rassurant de voir que le site RateMDs.com permet aux anglo-saxons de donner une note à leurs médecins depuis déjà plusieurs années et que les praticiens s’en sortent plutôt bien. Pour les États-Unis, si l’on prend les 15 médecins les "Most rated" (les plus souvent évalués), la moyenne des notes obtenues est de 3,74 / 5 (soit 14,94 / 20). Un seul médecin obtient moins de 2,5 / 5.

Il suffit à un praticien d’aller voter anonymement pour lui-même quelques dizaines de fois pour figurer au tableau d’honneur et se faire ainsi une bonne publicité... C’est l’une des limites de ce type de sites.

De par le nombre importants d’internautes curieux, la publicité vendue et les coups médiatiques qu’ils génèrent, avant de rendre service aux patients, ces sites sont avant tout de très bonnes affaires commerciales .

Pour votre généraliste, tapez 1 ; pour votre dentiste, tapez 2...

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

THÈMES ABORDÉS

Informatique médicale
Le dossier médical personnel
Collecte d’adresses électroniques  
Europe et e-santé  
Surveiller les forums médicaux... et les autres  
La certification des logiciels d’aide à la prescription officialisée  
Déclaration des fichiers médicaux à la CNIL  
Les médecins notés par les patients  
Médecin et site Internet  
Déclaration à la CNIL  
Qualité de l’information en santé  

Jurisprudence
Accident du travail, maladie professionnelle : qui décide ?
Grandes manœuvres par motifs implicites
Confusion dans la composition du Conseil national de l’ordre des médecins
A propos de la responsabilité civile professionnelle du médecin salarié
Des lendemains qui déchantent pour les médecins hospitaliers
Cologne, la circoncision et le Sida
Le conseil national de l’ordre des médecins désavoué par le conseil d’État
Les infections nosocomiales (2/2)
Infection nosocomiale et responsabilité de plein droit du praticien libéral
L’appréciation souveraine des juges du fond
Croix rouge et mission de service public  
Quand un cabinet devient établissement de soins  
Cadre infirmier et caisson hyperbare  
Inaptitude du salarié et reclassement  
Cliniques, médecins et publicité  
Accident du travail et VIH  
Risque exceptionnel et responsabilité sans faute  
Alcool, conduite et examen médical  
Détective privé et travail pendant un arrêt maladie  
Tatouage et piercing : le trou législastif enfin calligraphié  

Médecine
Les implications de l’affaire Perruche
Législation et verres correcteurs (1/2)
Les sinistres médicaux déclarés semblent moins nombreux que prévu
Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
Médecin collaborateur libéral : du pour et du contre...
La chirurgie esthétique : une chirurgie pour tous ?
Médecine & droit n°86
La violence en médecine
Droit médical - Les sites Internet francophones
Soyez votre propre médecin traitant !
Qu’est ce-que le droit médical ?  
Le droit médical appliqué à l‘ophtalmologie médicale et chirurgicale  
Siège de la convention médicale 2008  
Faut-il développer l’automédication en France ?  
Recueil international de législation sanitaire  
Comportement conforme aux règles de l’Art et décès du patient  
Responsabilité du médecin généraliste après avis d’un spécialiste  
Résultats 2006 de l’Observatoire pour la sécurité des médecins  
Responsabilté pénale et anesthésie  
Hériter d’un patient  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Facturations d’actes frauduleuses : un médecin de l’Ain mis en examen
Un diplôme universitaire de droit médical en Languedoc-Roussillon ?
Exercice illégal de la pharmacie : quatre gérants d’herboristerie chinoise condamnés
Une affaire au poil
La déontologie médicale au centre du débat algérien
Contrôle médical privé des employeurs
Les médecins notés par les patients
Le conseil économique et social souhaite préciser le rôle des services de santé au travail
Suicide des médecins
Améliorer la répartition des professionnels de santé sur le territoire

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5