| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Motif de l’arrêt de travail et secret médical

mercredi 19 mars 2008

Une femme médecin "est actuellement poursuivie devant le conseil régional de l’ordre pour avoir indiqué sur l’arrêt de travail le diagnostic qu’elle avait posée pour une patiente."

C’est ce que l’on apprend grâce au communiqué du syndicat Espace généraliste du 11 mars 2008. Cet avertissement conseille d’utiliser la formule "Etat de santé incompatible avec le travail" pour répondre à l’obligation qu’a le médecin d’indiquer le motif justifiant l’arrêt de travail qu’il prescrit à un salarié.

© Slavoljub PantelicSachant que les arrêts de travail concernant les fonctionnaires sont dispensés de cette information afin que le secret médical soit respecté, des médecins ont décidé de ne pas la donner pour tous leurs patients pour la même raison. Mais d’après ce syndicat, ces praticiens auraient fait l’objet de "menaces à peine voilées des responsables de la caisse d’assurance maladie de certains départements".

Selon le président d’Espace généraliste, la formule "Etat de santé incompatible avec le travail" permet de répondre aux obligations règlementaires "sans léser les patients qui seraient pris en otage par les caisses d’assurance maladie, ni prendre des risques personnels en écrivant directement le diagnostic sur l’arrêt de travail".

Si des règles sont imposées aux médecins, ce syndicat s’étonne que "dans une émission télévisée de grande écoute (Capital) les employés administratifs d’une CPAM (Gard) avoir librement accès à la partie des formulaires pourtant règlementairement réservée au service du contrôle médical". Même le service du courrier a accès à ces informations confidentielles.

Les considérations économiques et le manque d’étanchéité des services de contrôle médical de l’assurance maladie semblent bafouer une nouvelle fois le secret médical.

Voir aussi : "Le secret médical n’est plus..."


VOIR EN LIGNE : L’article sur le site d’espace généraliste.

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Le droit de prescription est-il à vendre ?
Le secret médical n’est plus...
Evolution de l’accès des ayants-droit au dossier médical
Médecin collaborateur libéral : du pour et du contre...
La résiliation unilatérale d’un contrat d’exercice libéral
Le dossier médical personnel
Soyez votre propre médecin traitant !
L’ingérence du législateur dans le cours d’une procédure judiciaire
La Sham publie la sinistralité 2005 de ses assurés
Sécurité sociale et représentativité syndicale des médecins

THÈMES ABORDÉS

Assurance maladie
Médecine, Europe et amnistie
Accident du travail, maladie professionnelle : qui décide ?
Devant les sections ordinales des assurances sociales
Législation et verres correcteurs (2/2)
Médecin traitant : formulaire approuvé par le Conseil d’Etat  
Les médecins sont des numéros  
Loi de financement de la sécurité sociale pour 2009  
Répartition des médecins libéraux  
Recours de la Sécurité sociale et accident du travail dont un tiers est à l’origine  
Contrôle médical privé des employeurs  
Suicide et accident du travail  
Examen périodique de santé  
Disparités géographiques de consommation d’indemnités journalières en maladie  
Motif de l’arrêt de travail et secret médical  

Secret médical
Le secret médical à l’aune de la Convention européenne des droits de l’homme
Prévention routière des médecins  
Convention européenne des droits de l’homme et dossier médical  
Patient inconscient, médecin régulateur et accès au dossier médical personnel  
Secret médical opposable au médecin-expert  
Pas de dérogation au secret médical  
Justice, secret médical et expertise  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Afssaps : arrêt de l’oxacilline orale et intramusculaire et de la cloxacilline intramusculaire
Le dépistage obligatoire et gratuit de la surdité neonatale a été voté par l’Assemblée nationale
L’affaire Tarpin met en difficulté l’institution ordinale
L’affaire Smet-Delajoux : défaut d’information ?
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction
HPST : le recul de Roselyne Bachelot
Les ordres désapprouvent les procédures de coopération entre professionnels de santé
Forfait hospitalier : 18 euros depuis le 1er janvier 2010
Certificats de complaisance : un médecin bordelais mis en examen
La chirurgie plastique face aux poursuites pénales

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5