| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
L’affaire Smet-Delajoux : défaut d’information ?

lundi 4 octobre 2010

jps_sd.jpgIl est impossible en France de l’ignorer : Johnny Hallyday a été opéré le 26 novembre 2009 par Stéphane Delajoux. Les suites de cette cure de hernie discale ont été compliquées par une infection postopératoire, consécutive à une brèche de la dure-mère peropératoire, et une nouvelle intervention a du être effectuée quelques jours plus tard à Los Angeles (EU). Le chanteur met en cause le chirurgien, qui maintient pour sa part qu’aucune faute ne peut être retenue contre lui.

L’expertise judiciaire rendue le 30 septembre dernier a confirmé l’absence de faute opératoire, mais elle a souligné à plusieurs reprises le défaut d’information médicale du patient. Le praticien dit souhaiter une confrontation en justice afin d’être « blanchi » et il argue de l’impossibilité de maintenir un tel patient alité. Il n’est pas certain qu’un magistrat soit sensible à cet argument, et les antécédents du docteur Delajoux sont pour le moins défavorables. Il n’est pas certain non plus que la stratégie adoptée par le docteur Delajoux soit la plus pertinente, les jurisprudences récentes ayant régulièrement sanctionné le défaut d’information.

HG

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Assurance responsabilité civile professionnelle médicale : l’initiative privée mise à mal
Evolution de l’accès des ayants-droit au dossier médical
La déclaration de choix du médecin traitant
Responsabilité pour faute d’un médecin psychiatre
2007 : enfin la transparence de l’assurance responsabilité civile professionnelle médicale ?
Un praticien lavé de l’accusation d’homicide
Le dossier médical personnel
La Sham publie la sinistralité 2005 de ses assurés
Le secret médical n’est plus...
Le contrat première embauche : la folie

THÈMES ABORDÉS

Bonne pratique
Le piège des bonnes pratiques médicales
Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
Le conseil national de l’ordre des médecins désavoué par le conseil d’État
Formation des internes spécialisés en médecine générale en droit de la santé  
Radiothérapie externe : plus jamais ça  
Recommandation professionnelle d’expertise psychiatrique légale  
Une charte de qualité pour les logiciels d’aide à la prescription  
Syphilis : en verra-t-on le bout ?  
L’affaire Smet-Delajoux : défaut d’information ?  
Echantillons post-mortem : vers la transparence ?  
Un label pour les sites santé  
Consultation publique sur le conditionnement unitaire des spécialités pharmaceutiques  
Les ordres désapprouvent les procédures de coopération entre professionnels de santé  

Droit civil
Implications juridiques d’un défaut de diagnostic de corps étranger intra-oculaire
Les médecins généralistes victimes du virus H1N1
Cologne, la circoncision et le Sida
Chauffards de la responsabilité civile professionnelle médicale ?
Infection nosocomiale et responsabilité de plein droit du praticien libéral
L’ordre règne à Lille  
e-DMP : aspects juridiques  
Qu’est ce-que le droit médical ?  
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction  
La médecine n’est pas le monopole des médecins  
Pas de dérogation au secret médical  
Ethique, religion, droit et procréation. Paris. Mardi 8 mars 2005  
De la bonne tenue du dossier médical  
Exposition à l’amiante  

Expertise
L’appréciation souveraine des juges du fond
Grandes manœuvres par motifs implicites
Une harmonisation européenne en expertise
Une déposition de médecin expert annulée
Un problème de codifications tarifaires
La chambre mortuaire : un service à part dans l’hôpital
La faute caractérisée et la notion de probabilité
Médecin expert : une expérience à part  
Cour d’appel et incapacité permanente partielle  
Expertise médicale : le site  
Jurisprudence et expert judiciaire  
Secret médical opposable au médecin-expert  
Inscription et réinscription des experts  
Du mésusage du terme « certain » dans une expertise  
Expert en recherches biomédicales portant sur le médicament à usage humain  
Rapport sur l’indemnisation du dommage corporel  
Expert en recommandations galéniques et prévention du détournement des médicaments  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Afssaps : arrêt de l’oxacilline orale et intramusculaire et de la cloxacilline intramusculaire
Le dépistage obligatoire et gratuit de la surdité neonatale a été voté par l’Assemblée nationale
L’affaire Tarpin met en difficulté l’institution ordinale
L’affaire Smet-Delajoux : défaut d’information ?
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction
HPST : le recul de Roselyne Bachelot
Les ordres désapprouvent les procédures de coopération entre professionnels de santé
Forfait hospitalier : 18 euros depuis le 1er janvier 2010
Certificats de complaisance : un médecin bordelais mis en examen
La chirurgie plastique face aux poursuites pénales

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5