| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Amiante et cabinet médical

lundi 27 février 2006

© stillfxLe décret du 29 juillet 2004 prévoit que les locaux recevant du public de la catégorie qui concerne les cabinets médicaux avaient jusqu’au 31 décembre 2005 pour faire réaliser un "diagnostic amiante". Ce décret précise aussi que ces locaux doivent tenir à jour un dossier technique "amiante". S’assurer de la conformité de son cabinet est une obligation pour le médecin.

Article R1334-25 du Code de la Santé Publique

(Décret nº 2004-802 du 29 juillet 2004 art. 8 V Journal Officiel du 8 août 2004)

Les propriétaires des immeubles mentionnés aux deux alinéas suivants constituent le dossier technique « Amiante » défini à l’article R. 1334-26 avant les dates limites suivantes :
- le 31 décembre 2003 pour les immeubles de grande hauteur mentionnés à l’article R. 122-2 du code de la construction et de l’habitation et les établissements recevant du public définis à l’article R. 123-2 de ce même code, classés de la première à la quatrième catégorie au sens de l’article R. 123-19 du même code à l’exception des parties privatives des immeubles collectifs d’habitation ;
- le 31 décembre 2005 pour les immeubles de bureaux, les établissements recevant du public et classés dans la cinquième catégorie, les immeubles destinés à l’exercice d’une activité industrielle ou agricole, les locaux de travail et les parties à usage commun des immeubles collectifs d’habitation.

Les propriétaires des immeubles mentionnés aux deux précédents alinéas tiennent à jour le dossier technique «  Amiante ».

Article R1334-26

(Décret nº 2004-802 du 29 juillet 2004 art. 8 V Journal Officiel du 8 août 2004)

Le dossier technique « Amiante » comporte :
- 1º La localisation précise des matériaux et produits contenant de l’amiante ainsi que, le cas échéant, leur signalisation ;
- 2º L’enregistrement de l’état de conservation de ces matériaux et produits ;
- 3º L’enregistrement des travaux de retrait ou de confinement de ces matériaux et produits et des mesures conservatoires mises en oeuvre ;
- 4º Les consignes générales de sécurité à l’égard de ces matériaux et produits, notamment les procédures d’intervention, y compris les procédures de gestion et d’élimination des déchets ;
- 5º Une fiche récapitulative.

Le dossier technique « Amiante » est établi sur la base d’un repérage portant sur les matériaux et produits figurant sur la liste définie à l’annexe 13-9 et accessibles sans travaux destructifs. Pour le réaliser, les propriétaires font appel à un contrôleur technique, au sens du code de la construction et de l’habitation, ou à un technicien de la construction ayant contracté une assurance professionnelle pour ce type de mission, satisfaisant aux obligations définies à l’article R. 1334-29. Les analyses de matériaux et produits sont réalisées selon les modalités prévues au deuxième alinéa de l’article R. 1334-18.

En cas de repérage d’un matériau ou produit dégradé contenant de l’amiante, le contrôleur technique ou le technicien de la construction est tenu de le mentionner ainsi que les mesures d’ordre général préconisées. Un arrêté des ministres chargés de la construction, de l’environnement, du travail et de la santé définit les consignes générales de sécurité, le contenu de la fiche récapitulative et les modalités d’établissement du repérage.


VOIR EN LIGNE :

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Les infections nosocomiales (2/2)
Le praticien face aux sections des assurances sociales
Les fondements de la responsabilité médicale
Devant les sections ordinales des assurances sociales
Les implications de l’affaire Perruche
Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
Diplômes de la communauté européenne
La faute caractérisée et la notion de probabilité
Le piège des bonnes pratiques médicales
Les primes de responsabilité civile professionnelle des médecins sont justifiées...

THÈMES ABORDÉS

Entreprise
La Sham publie la sinistralité 2005 de ses assurés
Prévention, aptitude et médecine du travail
A propos du médecin collaborateur libéral
Faut-il garder un œil sur ses dossiers ?
Conditions générales d’utilisation de nos forums relatifs aux annonces d’emploi ou de stage sur notre site
La résiliation unilatérale d’un contrat d’exercice libéral
Ce que change la définition du conjoint collaborateur
Particularités des dispositifs médicaux « sur mesure »
Médecin collaborateur libéral : du pour et du contre...
Offres d’emploi : droit de la santé
Astreinte médicale et établissement privé  
Rechute d’un accident du travail chez un employeur différent  
Dernières parutions en droit de l’entreprise  
Vente des parts d’une SCP  
Contrôle médical privé des employeurs  
Visite de reprise, employeur et médecin du travail  
Revalorisation des honoraires - Avenant n° 12 à la convention nationale  
Le conseil économique et social souhaite préciser le rôle des services de santé au travail  
Cadre juridique du métier de pharmacien  
Afssaps et PME  

Législation
À quoi sert une assurance responsabilité civile professionnelle médicale ?
Renouvellement de la prescription de lunettes par l’opticien
Docteur, je vous donne mon cœur !
Le conseil national de l’ordre des médecins désavoué par le conseil d’État
Incapacité, invalidité et handicap
L’ingérence du législateur dans le cours d’une procédure judiciaire
Articles de loi concernant les dons d’organes en 2007
Assurance responsabilité civile professionnelle médicale : l’initiative privée mise à mal
Des lendemains qui déchantent pour les médecins hospitaliers
2007 : enfin la transparence de l’assurance responsabilité civile professionnelle médicale ?
Loi de financement de la sécurité sociale pour 2009  
L’usage du titre de docteur en chirurgie dentaire  
Règlement sanitaire international révisé  
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction  
VIH et accident du travail  
Suivi médical des mannequins jeunes et moins jeunes  
Le point sur les majeurs protégés  
Médecin traitant : formulaire approuvé par le Conseil d’Etat  
Les fumeurs pour l’interdiction de fumer  
Médecin étranger et Guyane  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Combien de temps faut-il conserver les documents santé ?
Restriction des bons de transport
Levée de l’anonymat dans les centres de dépistage : les garanties de la CNIL
Belgique : une meilleure protection des données médicales confiées à l’assureur
Scolarité : une demande de certificat médical n’est justifiée que dans certains cas parfaitement définis
Code de déontologie des masseurs-kinésithérapeutes : une vraie nouveauté ?
Cadre juridique du métier de pharmacien
Collaborateur salarié : les contrats proposés par l’Ordre des médecins
Loi de financement de la sécurité sociale pour 2009
La certification des logiciels d’aide à la prescription officialisée

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5