| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Remboursement des dispositifs médicaux prescrits par les masseurs kinésithérapeutes

jeudi 25 mai 2006

deambul.pngSelon le décret n° 2006-415 du 6 avril 2006 relatif au remboursement des dispositifs médicaux [1], "après les mots : « sur prescription médicale », sont ajoutés les mots : « ou sur prescription d’un masseur-kinésithérapeute »"

Les dispositifs médicaux concernés par cette mesure ont été définis par arrêté en date du 9 janvier 2006 [2]


[1] Décret n° 2006-415 du 6 avril 2006 relatif au remboursement des dispositifs médicaux prescrits par les masseurs-kinésithérapeutes et modifiant l’article R. 165-1 du code de la sécurité sociale. JO n° 84 du 8 avril 2006 page 5321, texte n° 51

[2] Droit de prescription des kinésithérapeutes
JO n° 11 du 13 janvier 2006 page 532, texte n° 33.

Décrets, arrêtés, circulaires
Textes généraux
Ministère de la santé et des solidarités

Arrêté du 9 janvier 2006 fixant la liste des dispositifs médicaux que les masseurs-kinésithérapeutes sont autorisés à prescrire

NOR : SANS0620089A

Le ministre de la santé et des solidarités et le ministre délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille,

Vu le code de la santé publique, et notamment l’article L. 4321-1 ;

Vu l’avis de l’Académie nationale de médecine du 8 novembre 2005,

Arrêtent :

Article 1

A l’exclusion des produits et matériels utilisés pendant la séance, sauf indication contraire du médecin, les masseurs-kinésithérapeutes sont autorisés, dans le cadre de l’exercice de leur compétence, à prescrire chez leurs patients les dispositifs médicaux suivants :

1. Appareils destinés au soulèvement du malade : potences et soulève-malades ;

2. Matelas d’aide à la prévention d’escarres en mousse de haute résilience type gaufrier ;

3. Coussin d’aide à la prévention des escarres en fibres siliconées ou en mousse monobloc ;

4. Barrières de lits et cerceaux ;

5. Aide à la déambulation : cannes, béquilles, déambulateur ;

6. Fauteuils roulants à propulsion manuelle de classe 1, à la location pour des durées inférieures à 3 mois ;

7. Attelles souples de correction orthopédique de série ;

8. Ceintures de soutien lombaire de série et bandes ceintures de série ;

9. Bandes et orthèses de contention souple élastique des membres de série ;

10. Sonde ou électrode cutanée périnale pour électrostimulation neuromusculaire pour le traitement de l’incontinence urinaire ;

11. Collecteurs d’urines, étuis péniens, pessaires, urinal ;

12. Attelles souples de posture et ou de repos de série ;

13. Embouts de cannes ;

14. Talonnettes avec évidement et amortissantes ;

15. Aide à la fonction respiratoire : débitmètre de pointe ;

16. Pansements secs ou étanches pour immersion en balnéothérapie.

Article 2

Le directeur de l’hospitalisation et de l’organisation des soins et le directeur de la sécurité sociale au ministère de la santé et des solidarités sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 9 janvier 2006.

Le ministre de la santé et des solidarités, Xavier Bertrand

Le ministre délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille, Philippe Bas


VOIR EN LIGNE :

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Bon de transport : mode d’emploi
Afficher les tarifs : une obligation commune à tous les professionnels de santé
Des lendemains qui déchantent pour les médecins hospitaliers
La faute caractérisée et la notion de probabilité
Particularités des dispositifs médicaux « sur mesure »
Docteur, je vous donne mon cœur !
Commissions régionales de conciliation et d’indemnisation : un succès
Traçabilité des lentilles de contact et de leurs solutions d’entretien
Le dépôt des biens et des valeurs à l’hôpital et en clinique
Une question d’appréciation

THÈMES ABORDÉS

Kinésithérapie
Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
Remboursement des dispositifs médicaux prescrits par les masseurs kinésithérapeutes  
Code de déontologie des masseurs-kinésithérapeutes : une vraie nouveauté ?  
Kinésithérapie et droit de la santé : un site d’experts  

Législation
Les fondements de la responsabilité médicale
Etat du droit et optométrie en 2006
Confusion dans la composition du Conseil national de l’ordre des médecins
Le praticien face aux sections des assurances sociales
Affichage légal dans la salle d’attente du médecin
Médecin collaborateur libéral : du pour et du contre...
Accident du travail, maladie professionnelle : qui décide ?
Incapacité, invalidité et handicap
Petit guide juridique du consommateur de chirurgie esthétique non réparatrice
Le conseil national de l’ordre des médecins désavoué par le conseil d’État
2010 année généreuse  
Nouvelles règles d’archivage des informations médicales  
Cadre juridique du métier de pharmacien  
Recherche biomédicale ne portant pas sur un produit mentionné à l’article L. 5311- 1 du code de la santé publique  
Prise en charge à titre dérogatoire de certaines spécialités pharmaceutiques, produits ou prestations  
Loi et handicap  
VIH et accident du travail  
Le point sur les majeurs protégés  
Accès aux médicaments hors AMM et aux produits de santé non remboursables  
Levée de l’anonymat dans les centres de dépistage : les garanties de la CNIL  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Combien de temps faut-il conserver les documents santé ?
Restriction des bons de transport
Levée de l’anonymat dans les centres de dépistage : les garanties de la CNIL
Belgique : une meilleure protection des données médicales confiées à l’assureur
Scolarité : une demande de certificat médical n’est justifiée que dans certains cas parfaitement définis
Code de déontologie des masseurs-kinésithérapeutes : une vraie nouveauté ?
Cadre juridique du métier de pharmacien
Collaborateur salarié : les contrats proposés par l’Ordre des médecins
Loi de financement de la sécurité sociale pour 2009
La certification des logiciels d’aide à la prescription officialisée

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5