| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Jurisprudence et expert judiciaire

vendredi 17 novembre 2006

La 2e chambre civile de la Cour de cassation, dans une décision de rejet du 14 juin 2006 a statué que :

1° Les articles 679 et 680 du nouveau code de procédure civile ne sont pas applicables au recours des experts régi par les dispositions du décret du 31 décembre 1974 dont l’article 18 ne prévoit que la notification par écrit du refus d’inscription sur la liste.

Dès lors, la notification du refus d’inscription par lettre simple est suffisante.

2° L’assemblée générale des magistrats de la cour d’appel, statuant sur l’inscription d’un expert, n’inflige aucune sanction, ne refuse ni ne restreint un avantage dont l’attribution constituerait un droit, ne prend aucune décision entrant dans l’un des cas prévus par la loi n° 79-587 du 11 juillet 1979 relative à la motivation des actes administratifs.

Dès lors, l’assemblée générale de la cour d’appel est en droit de ne pas motiver sa décision au regard des exigences posées par le décret du 31 décembre 1974.

3° La procédure d’inscription des experts judiciaires ni ne constitue une procédure de nature juridictionnelle, ni ne donne lieu à un acte susceptible de relever de la procédure d’accès aux documents administratifs.

Bulletin d’information de la Cour de cassation du 15 octobre 2006. N°648


VOIR EN LIGNE : Arrêt 1988 du bulletin

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Liens Internet en médecine légale
Un problème de codifications tarifaires
Une déposition de médecin expert annulée
La chambre mortuaire : un service à part dans l’hôpital

THÈMES ABORDÉS

Expertise
Une harmonisation européenne en expertise
Grandes manœuvres par motifs implicites
La faute caractérisée et la notion de probabilité
L’appréciation souveraine des juges du fond
Un praticien lavé de l’accusation d’homicide
Création d’un forum pour les experts selon l’article 431 du Code civil  
Cour d’appel et incapacité permanente partielle  
Echantillons post-mortem : vers la transparence ?  
Honoraires d’expertise en psychiatrie  
Expert en recommandations galéniques et prévention du détournement des médicaments  
Rapport sur l’indemnisation du dommage corporel  
Secret médical opposable au médecin-expert  
Jurisprudence et expert judiciaire  
Inscription et réinscription des experts  
Une FMC en gynécologie-obstétrique pour médecin expert  

Jurisprudence
Confusion dans la composition du Conseil national de l’ordre des médecins
Les publications médicales dans les prétoires
Les fondements de la responsabilité médicale
Le médecin face aux limites de l’obligation d’information
Les infections nosocomiales (2/2)
La prescription d’un antibiotique sans surveillance médicale est-elle une faute ?
La Cour de cassation a-t-elle mis le feu aux poudres ?
Implications juridiques d’un défaut de diagnostic de corps étranger intra-oculaire
Des lendemains qui déchantent pour les médecins hospitaliers
Les implications de l’affaire Perruche
Médecin, responsabilité contractuelle et soins conformes aux données acquises de la science  
Jurisprudence et protection de la victime d’un accident du travail  
Hériter d’un patient  
Justice, secret médical et expertise  
Stomatologie et chirurgie plastique  
Bulletin d’information de la cour de cassation  
Responsabilité du fait d’une infection nosocomiale  
Kinésithérapie et droit de la santé : un site d’experts  
Obligation de résultat et infection nosocomiale  
Tatouage et piercing : le trou législastif enfin calligraphié  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Expertise médicale : le site
Echantillons post-mortem : vers la transparence ?
Création d’un forum pour les experts selon l’article 431 du Code civil
Une FMC en gynécologie-obstétrique pour médecin expert
Du mésusage du terme « certain » dans une expertise
Médecin expert : une expérience à part
Empreintes génétiques et protection judiciaire
Ménagez vos chèvres
Recommandation professionnelle d’expertise psychiatrique légale
Alcoolémie et réquisition

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5